Header image
line decor

Comité-INDH

Programme2005.2008

Action 09-10

Communes

   
line decor

 Pour nous contacter :

Bureau de L’Initiative nationale de développement Humain Province de Zagora
 
Tél : 00212 (0) 5 24 84 72 14

 Fax : 00212 (0) 5 24 84 82 36

Ou par email :

info@indhzagora.com

 

La récente tournée royale à Guelmim, Tiznit, Assa Zag, Tata, Zagora et Ouarzazate 
06/01/2008
129 projets structurants et diversifiés, et un investissement global de 3.627 MDH Les projets de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et de l'INDH touchent des secteurs significatifs du développement durable

Du 27 novembre 2007 au 5 janvier 2008, soit près d'un mois et demi, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a visité six provinces du Sud du Maroc. Il s'agit de Guelmim, Tiznit, Assa-Zag, Tata, Zagora et Ouarzazate. Près de six semaines, en effet, pendant lesquelles le Souverain a lancé et inauguré de nombreux projets, mais aussi pris connaissance et examiné le suivi de nombreux autres. Si l'on devait résumer ces activités diverses et ces projets structurants, le chiffre mobilisé suffirait : 3.627 millions de dirhams pour 129 projets. Ils relèvent globalement pour une part de la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un montant de 34 MDH, et de l'INDH pour un montant de 83 MDH.

Le champ de l'activité déployée par le Souverain est aussi large que l'est la diversité des projets.
Il relève d'actions de lancement, d'inauguration, de présentation, de remise de matériels, de signature de conventions. Si elle couvre les six provinces enclavées du sud, l'activité royale concerne en revanche les localités rurales, les petites villes, les villages isolés, bref le Maroc profond auquel Sa Majesté le Roi demeure fortement attaché.

La province de Guelmim a bénéficié de 35 projets structurants, qui ont nécessité le montant global de 614 MDH, celle de Tiznit (Cercle Sidi Ifni) de 10 projets majeurs, au coût de 429 MDH, la province de Assa Zag de 15 projets au montant de 622 MDH, celle de Tata de 13 projets avec une enveloppe budgétaire de 233 MDH, la province de Ouarzazate de 37 projets au montant de 1368MDH ; enfin celle de Zagora a bénéficié de 19 projets au montant de 361MDH.
Les chiffres sont à la fois importants et indicatifs.

Ils traduisent à quel point Sa Majesté le Roi s'est investi en personne pour creuser le sillon d'une vision inédite de développement durable dans les six provinces.

Le Souverain a ainsi consacré six semaines aux visites de cette grande région du Royaume, il a élargi le rayon d'action, rencontré des populations nombreuses, dont la fidélité au Trône n'a d'égale que leur patriotisme jamais démenti et constamment proclamé. Les communes lointaines, petits points sur la carte géographique, quasiment ignorés par beaucoup, ont constitué des jours durant le principal lot pour un Roi qui ne conçoit de développement, de croissance et de bien-être pour son peuple qu'à travers une action permanente et durable, qu'au moyen d'une politique de nivellement et de réformes audacieuses. Le Souverain a, une fois encore, donné son plein sens à la proximité.

Les habitants des six provinces ont, de ce fait, vécu une communion profonde avec leur Roi, qui règne et gouverne par la réflexion et l'action, conjuguant l'initiative avec la mise en œuvre. Aucun angle, nulle dimension n'échappe à cette vaste entreprise de mise à niveau : l'aménagement des villes et villages, quelle que soit leur importance, les infrastructures routières et portuaires, l'assainissement, les équipements, l'implantation de divers et multiples centres socio-éducatifs, la promotion des secteurs d'Activités génératrices de revenus ( AGR) au profit de femmes et à travers des associations de production et de commercialisation, les centres de loisirs et la valorisation partout des ressources humaines.

C'est une action multiforme, profonde et pérenne que le Souverain déploie. C'est aussi une présence multisectorielle que le kaléidoscope des projets, les montants mobilisés et les régions concernées traduisent avec pertinence. C'est aussi une œuvre de tous les jours et de tous les instants, marquée par des bouleversements positifs et évidents, car il est certaines localités rurales qui, d'abandon en oubli, n'avaient jamais eu le privilège d'une visite du chef de l'Etat et ne dissimulent désormais plus leur joie manifeste d'accueillir Sa Majesté Mohammed VI pendant plusieurs jours, de partager avec lui l'émotion de rencontres et de retrouvailles. Pour ces populations, tout change en effet.

Or, on se rend compte qu'aussi bien le nombre de projets que les montants et les financements mobilisés, participent du souci de pertinence et d'une vision équilibriste et participative. Les tableaux que nous publions par ailleurs à des fins d'illustrations sont éloquents : les provinces de Zagora et de Ouarzazate totalisent pour ce qui relève de la Fondation Mohammed V pour la solidarité quelque 16 projets qui représentent un coût global de 34,4 MDH. L'intervention de S.M. le Roi à cet égard a consisté en des opérations de lancement, d'inauguration, de présentation de projets et de remise de matériels. Au niveau de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), les six provinces (Guelmim, Tiznit, Assa-Zag, Tata, Zagora et Ouarzazate), il est précisé qu'elles ont bénéficié globalement de 37 projets avec un montant de 83,2 MDH, compte non tenu des présentations globales des programmes et des réalisations INDH au niveau des provinces visitées.

Les deux institutions nationales, c'est-à-dire la Fondation Mohammed V pour la solidarité et l'INDH interviennent ici à la fois comme le cadre idoine et les vecteurs de mise en œuvre d'une action de développement d'envergure. Les projets relevant de l'une et de l'autre surviennent dans un même souci et pour le même objectif : désenclaver les provinces, assurer un développement durable, mettre à la disposition des populations les conditions d'une vie décente et portée vers le progrès.

Cette intervention programmée, cette action permanente, quotidienne et décisive que le Souverain inscrit comme une des priorités de son règne, cible les secteurs vitaux, comme l'agriculture, la culture, l'approvisionnement en eau potable, l'éducation et la formation, l'équipement, la mise à niveau urbaine, la santé des citoyens, le social et le développement du sport. Ce sont là les indicateurs, les paramètres signalétiques de toute politique de développement durable. Ils constituent également la traduction d'une politique volontariste et d'une gouvernance qui ne gère pas par décret, mais par un engagement de proximité, où domine le paradigme économique et social.

Le Matin

 

 
 
 

Agenda

 
 
[29 avril 2009 ]
Réunion du comité provincial de l'INDH à Zagora - Programme 2009 -
 
[ 2008 - 2010 ]
Signature de la convention : Programme d'appui au développement stratégique téritorial (PADEST) , par le comité provincial de l'indh de Zagora, la direction des collectivités locales et l'agence de développement social.
 
[ 11 janvier 2009 ]
Agadir : La septième rencontre provinciale pour l'échange d'expertises et d'expériences autour du thème "Bilan de l'Initiative nationale pour le développement humain au terme de l'année 2008 et ses horizons au-delà de l'année 2010". lire la suite
 
 

 
 
      Documentation Agenda INDH Monographie
Contact
 
     
Copyright 2009 N.S.I.B Zagora